En ce début de XXIème siècle, l’urbanisme de la ville blanche est en pleine mutation et va transformer son visage, à l’horizon 2020. Les urbanistes qui ont la responsabilité de “penser la ville à 50 ans ” ont, pour gérer la pression démographique, pris le parti d’encourager les constructions de bâtiments de grande hauteur, afin de libérer de l’espace au sol. Cela permettra surtout de réaliser des parcs, des places publiques, des lieux d’animation et de loisir.

et urbanisme vertical pousse les architectes à penser la ville et la vie en hauteur, et à s’interroger sur la manière dont des familles pourront vivre, éduquer leurs enfants et recevoir des amis en altitude. Vivre au 16ème étage va devenir de plus en plus courant à Casablanca. Le défi des architectes est de réussir le pari d’offrir du confort à des résidents qui vont passer une grande partie de leur temps, perchés à plus de 50 mètres du sol.

D’un point de vue purement esthétique et architectural, les tours sont de belles pièces urbaines. Qu’elles soient longues et vitrées, ou rondes et fleuries, elles sont considérées comme des symboles de modernité et fascinent ceux qui passent à leur pied ou les aperçoivent de loin.

Kawtar ALI FDAL
Ambassadrice YS